B 2393 SAINTE AGNES ET BERNADETTE

dans Bateaux de pêches/Etaples

Notations

Moyenne des notes
8.8/10

Ancien chalutier Etaplois classique en bois B 2393 SAINTE AGNES ET BERNADETTE (1er du nom) construit en 1947 pour les deux patrons armateurs embarqués Jules Delattre dit « Baudet » et son gendre Victor Caron dit « Gros Tor' ». Ci dessous seulement 3 photos de ce navire (merci à Philippe de partager ces 3 photos) et un article de presse de 1953 le concernant (photo : Philippe Becquelin)

B 2393 SAINTE AGNES ET BERNADETTE, chalutier ponté classique « pêche latérale » en bois d’environ 13m50 sur 5m10, creux 2m03, jauge brute de 26,09 tonneaux,moteur Baudouin de 75 cv d’origine construit à Etaples sur mer en 1947 et immatriculé le 22 avril 1947 pour les deux patrons armateurs embarqués Jules Delattre dit « Baudet » et son beau-fils Victor Caron dit « Gros Tor' » l’époux d’ Irma Delattre (une des 5 filles de Jules Delattre) associés 50/50 sur ce navire.

Le nom du navire s’explique par le fait qu’ Agnès était le prénom de la 1ère fille de Victor et Irma Caron et Bernadette était le prénom de la dernière fille de Jules Delattre.
Ce navire est d’abord exploité à Etaples sur mer au sortir de la guerre et rapidement débarque et vend ses pêches sur Boulogne sur mer comme la majorité des chalutiers Etaplois de l’époque. Après 6 années d’exploitation sur les côtes de la Manche et en mer du Nord sans encombre, le SAINTE AGNES ET BERNADETTE alors en pêche au large de Douvres à 15 mille au travers d’Hasting en avril 1953 remonte une mine dans son chalut qui explose à environ 25m sur l’arrière du navire. Le navire subit l’onde de choc de l’explosion,heureusement aucun membres de l’équipage n’est blessé.Le patron prévient les navires Etaplois en pêche les plus proches ( SAINT FRANCOIS DE SALES, PETIT-PIERRE et NOTRE DAME DU PERPETUEL SECOURS) qui le prennent en remorque. Ils arrivent finalement le lendemain dans la nuit à Boulogne sur mer et le SAINTE AGNES ET BERNADETTE va s’accosté directement sur le grille de carénage quai Chanzy.
Les pompiers boulonnais interviennent aussi avec une moto-pompe pour éviter le naufrage du navire qui prend l’eau à quai.

Malheureusement suite à la venue de l’expert maritime venu examiner le navire, il faut se rendre à l’évidence,la coque du navire est disjointe à 6 endroits différents suite au souffle de l’explosion et présente de nombreuses voies d’eau sur l’arrière.Les dégats sont jugés trop importants et le navire est déclaré irrécupérable.

Les deux patrons Etaplois doivent de nouveau commander un nouveau chalutier pour pouvoir continuer leurs carrières respectives.La commande est rapidement passée au chantier Lefevre d’ Etaples sur mer qui livrera 6 mois plus tard le chalutier classique en bois B2657 renommé SAINTE AGNES ET BERNADETTE (2ème du nom).Quand au premier chalutier, il sera désarmé et finalement dépecé et totalement détruit quelques temps après.

Mots clés :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernières publications dans Bateaux de pêches

B 2847 HOCHE

Reportage photos sur l’ancien chalutier Etaplois B 2847 HOCHE lancé en 1956
0 0,00
Go to Top